Nikola Zaric est né à Martigny en 1961. Après un diplôme d’ingénieur forestier à l'École polytechnique fédérale de Zürich (EPFZ) en 1985, il entreprend une formation en expression tridimensionnelle et expression graphique à l'École supérieure d'arts visuels de Genève (ESAV).

Spécialiste et vulgarisateur de la forêt, Zaric est avant tout un sculpteur figuratif. Pourtant, son matériau de prédilection est le ciment polychrome. Ses sculptures, souvent présentées en groupe, sont centrées sur les thèmes de l’humain et de l’animal.
Depuis plus de vingt ans, l’artiste modèle l’argile à l’aide d’ustensiles tranchants, en saisit la forme dans un moule en plâtre, avant de tirer la pièce définitive en ciment noir aux nuances polychromes. Cette « connivence poétique avec la matière », l’homme la revendique. « Et je tiens, précise-t-il, à ce que mes pièces gardent la trace de ces métamorphoses successives, afin qu’elles témoignent de l’outil, des coutures du moulage, restes de plâtre et imperfections ».

Il voue à la nature et aux bêtes qui y évoluent, une affection profonde, teintée d’humour, avec une tendresse particulière pour les lièvres. Ses personnages à tête animale et corps humain rappellent les dieux anthropomorphes de l’Egypte ancienne, figures évocatrices de puissance sereine et infaillible. Son oeuvre évoque les relations millénaires et privilégiées développées entre les hommes et les animaux, ainsi que les affrontements, complicités, mythes et légendes qui en ont résulté.
Processus similaire pour les petites pièces : univers du jouet, mélodie de l’enfance, on y trouve quelque chose d’extrêmement touchant.

Il vit et travaille à Lausanne.
  Contactez-nous!
  Liens